Aidez-nous ! Soutenez nos projets

Au service des personnes âgées et handicapées...

Les principes d’intervention, les valeurs

 

Notre service de développement des formes alternatives d’habitat travaille à promouvoir et organiser des nouvelles formes d’habitat afin de permettre aux personnes âgées ou en situation de handicap de rester dans un domicile adapté en bénéficiant de services. Ces habitats peuvent être :

  • Partagés, comme au sein d’un domicile communautaire de religieux ou religieuses âgés,
  • Un ensemble de logements groupés avec une mutualisation d’espaces communs et de services,
  • Une colocation de personnes souffrant de troubles neurodégénératifs ou d’un handicap,

Conformément aux valeurs fondatrices de l’AMV, notre service « habitats alternatifs» œuvre en priorité pour l’accueil et l’habitat des personnes les plus démunies. L’action de l’Association est guidée par les valeurs humanistes et chrétiennes de Saint Vincent de Paul.
Nous valorisons la place et le rôle social des personnes âgées ou handicapées. Les accompagnements mis en place se réalisent avec bienveillance en considérant les attentes de nos partenaires. Les personnes, les familles, les proches aidants, les bénévoles et les professionnels sont associés autour d’un même projet avec le souci d’un accompagnement de la vie jusqu’à son bout. Nous innovons, nous accompagnons et nous nous engageons ensemble. L’action du service se réalise avec empathie, ouverture à la différence, écoute, attention aux personnes.

Les recherches et réflexions sont menées dans la plus grande confidentialité pour le respect des personnes et des projets.

   

 

Les modalités d’une coopération partenariale

     

Pour mettre à votre disposition nos compétences, nous proposons de nous associer à vos projets par une mise à disposition d’un temps de travail dans le cadre d’une convention de partenariat.

Après avoir bien considéré vos attentes nous établissons dans la concertation un plan d’action. Les engagements réciproques sont repris dans la convention. Elle précise l’objet de l’intervention, sa durée, ses modalités et son coût en couverture des dépenses engagées à l’euro-euro.

Le partenariat se met en œuvre par un travail avec les responsables et les acteurs locaux du projet à un rythme convenu au cas par cas.

Ceci se complète par un travail à distance. Il est prévu, dès le début du travail en commun, des phases d’évaluation afin de vérifier la correspondance entre l’attente exprimée et la réalité du travail accompli. Ceci permet de surmonter les difficultés qui pourraient apparaître.