Aidez-nous ! Soutenez nos projets

Au service des personnes âgées et handicapées...

L'actualité de la résidence : Résidence Castel Saint-Joseph (76)

Du "Yarn bombing" au Castel Saint Joseph

Qui a dit que les arbres ne parlaient jamais ???

Un jour les arbres du Castel se sont mis à nous parler.

Ils ont commencé par chuchoter puis à crier.

Une dame, qui passait par là tout en promenant son chien Azor, les entendit.

Ils lui dirent : " On a froid, c’est pas sympa de nous laisser comme ça en plein désarroi ! "

Et là une autre dame se dit : " mais pourquoi ne pas se mobiliser pour répondre à cet effroi ?? "

Aussitôt elle enquêta, puis elle rechercha, puis elle motiva les tricoteuses du Castel douées d’un talent  exceptionnel.

Chacune prît cette idée très au sérieux : " pourquoi ne pas fabriquer des gilets pour ces pauvres arbres désespérés ??? "

Telles les petites ouvrières d’une fourmilière, elles se mirent à tricoter, tricoter, encore et encore...

Et alors…

Nos arbres ont étés habillés.

Ils ont arrêtés de crier et se sont remis à chuchoter.

Ils ont même remercié les tricoteuses de leur avoir fabriquer de si beaux gilets.

Emmitouflés de laine, ils sont fin prêts pour affronter la saison prochaine.

 

Plus sérieusement, qu’est-ce que le « Yarn bombing » ?

A l’origine, cette forme d’art urbain,  née en 2005, utilise le tricot, le crochet ou d’autres techniques utilisant du fil pour recouvrir le mobilier urbain (bancs, escaliers, ponts, troncs d’arbres, etc…). L’un des objectifs est d’habiller les lieux publics en les rendant moins impersonnels, en les humanisant et en suscitant la réaction des passants.

Au départ, l’idée est née avec l’arrivée de l’automne. Cette saison, certes colorée, annonce l’hiver, qui l’est beaucoup moins. Beaucoup d’habitants du Castel regardent  à travers leur fenêtre le temps changer, c’est pourquoi nous avons choisi de colorer leur paysage.

Les animatrices ont montré des photographies de ce nouvel art aux tricoteuses du Castel, qui ont tout de suite souri devant cette idée farfelue. Elles n’étaient pas contre, bien au contraire. Certaines, hier, ne tricotaient plus car elles voyaient ça comme un travail, ou parce qu’elles n’avaient plus la motivation, aujourd’hui elles tricotent à nouveau, et avec le sourire, « J’habille les arbres ».

De nombreux carrés de laines ont été récupérés, certaines les ont assemblaient, d’autres en confectionnaient de nouveaux.

Ce projet créatif s’est parfaitement intégré dans le côté citoyen de la thématique de la Semaine Bleue. Mettre en place des activités dans le cadre de la Semaine du Goût permet également de s’inscrire dans une dynamique citoyenne.

Vue des chambres

Retour